Rémy Le Gall

La visibilité médiatique de Rémy Le Gall a fortement augmentée depuis qu’il se dédie aux scénarios de bande dessinée, notamment avec la sortie en 2007 du premier tome de la série Élysée République. Il est aujourd’hui connu dans ce domaine pour avoir écrit la première bande dessinée politico-réaliste sur la vie politique française. Tout un challenge qui n’est pas sorti de nulle part, vue la trajectoire professionnelle de son scénariste.


Effectivement, avant d’être sous le feu des projecteurs, il était plutôt resté en retrait, de par ses différentes fonctions politiques. Même s’il a toujours été passionné de bande dessinée, Rémy Le Gall a travaillé dans la politique, à divers échelons et dans différents secteurs. Il a été rédacteur en chef de la revue d’une formation politique, ainsi que l’un de ses cadres, il a été directeur d’un cabinet de lobbying, membre du secrétariat général du gouvernement et de différents cabinets ministériels, directeur de la communication d’une collectivité territoriale et d’un organisme parapubli.. 


Ces expériences lui ont permis de découvrir en profondeur les engrenages du monde politique français, ce qui l’a ensuite amené à se lancer dans l’écriture d’un scénario de bande dessinée unique en son genre, Élysée République, et avec la naissance du premier héros politique français du 9ème art, Constant Kérel.
Rémy Le Gall s’est associé à un nom de la bande dessinée, Frisco (Alias Bernard Khattou, un des fondateurs des Requins Marteaux...). Le résultat de ce projet innovant est une série politique réaliste mettant en scène un politicien et député du Morbihan, Constant Kérel qui se verra mêlé à de sombres histoires d’état après avoir découvert des preuves incriminant le Président de la République de meurtre. 


Le but de cette œuvre, mise à part le côté ludique bien entendu, n’est pas d’être une satire du monde politique français d’aujourd’hui mais bien de mettre en évidence et de dénoncer certaines contradictions du système politique français. Il n’est pas un hasard que le premier tome de la série, Secret présidentiel, soit sorti le 23 février 2007, jour de la révision du statut juridictionnel du président de la République française. C’est d’ailleurs dans le deuxième tome que Rémy Le Gall insiste sur l’immunité présidentielle, ainsi que sur les manipulations politiques et l’apartheid médicale dans les tomes suivants.


Élysée République fait partie de la collection « Ligne rouge » de Casterman, recueillant divers œuvres policières ou des thrillers de renom comme Le Contact, Du plomb dans la tête, les Rochester ou encore Le Tueur.
Les qualités de scénariste de Rémy Le Gall ont été largement reconnues par ses pairs puisqu’il a fait partie du jury d’Espoirs du 9ème art en 2013 aux côtés de Grzegorz Rosinski et Philippe Francq, et a également était promu chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres par la ministre de la culture et de la communication en 2012.

Loading,
0
% complete
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
Now Playing
×